AVANT NOEL IL RESTE

jeudi 17 mars 2011

DES PHOTOS QUI ME FRAPPENT

Ces photos, récupérées dans internet, me frappent car pour moi elles expriment à elles seules le chagrin, la peur, le désespoir et nous montrent que dans n'importe quel pays nous ressentons tous la même chose dans les mêmes circonstances et notre impuissance nous anéanti.

Regardez le visage de cet enfant - Au japon -
 
J'ai laissé volontairement la légende de cette photo (Reuters) mais elle se suffit a elle-même (Japon)


Elle a perdu son papa (U.S.A.).
 
La menace (japon).

Haïti et le désastre.

1 commentaire:

RICHARD MOISAN a dit…

Tu as raison, Monique. En face de telles images, il n'y a plus de nationalités ni de compétitions. Nous sommes tous solidaires et choqués par une si grande impuissance de nos moyens dans un siècle qu'on dit pourtant performant.
Nos petites misères s'estompent devant une telle tragédie.