AVANT NOEL IL RESTE

jeudi 22 septembre 2011

SON HISTOIRE

Il y a 1700 ans, à ce que rapporte la tradition, Maurice et ses compagnons de la Légion thébaine stationnée à Saint-Maurice offrirent leur vie, en proclamant leur foi et en refusant de s’en prendre à une population chrétienne.

Le martyre de saint Maurice et de ses frères d’armes de la Légion thébaine, sous le règne conjoint des empereurs romains Dioclétien et Maximien (285 – 305), a eu un retentissement extraordinaire à travers les siècles. Si son historicité reste très discutée, son rayonnement dans le monde chrétien est incontestable. Le légionnaire à la lance est devenu le modèle par excellence des chevaliers, le patron du Saint Empire romain germanique et même de la Garde suisse du pape. Actuellement, plus de cinquante paroisses lui sont encore dédiées en Suisse. L’abbaye de Saint-Maurice, fondée en 515, est la plus ancienne abbaye d’occident toujours en fonction.

La première évocation connue du martyre de Maurice et de ses compagnons chrétiens provient de la « Passion des martyrs d’Agaune », écrite au Ve siècle par l’évêque de Lyon Eucher.

Peinture du  Greco - Saint Maurice -

1 commentaire:

Richard Moisan a dit…

Je connais plusieurs chapelles en Suisse. Et, au bout du lac Léman, un village s'appelle St Maurice.
Bonne soirée!