lundi 25 février 2013

LES LOLITAS

Des associations lolitas se sont créées depuis quelques années en France. Les trois principales sont : Rouge Dentelle & Rose Ruban ainsi que Le Chemin de Briques Roses, deux associations à visée nationale ; la troisième se nomme Poupinell et Crêpes Dentelles et est basée en Bretagne. Les deux premières associations ont créé main dans la main la première Convention Lolita en Europe, qui a lieu le premier week end de juillet (le dimanche et le lundi) depuis 2010. Cette convention, ouverte à tous, permet aux lolitas de se retrouver et de découvrir dessinateurs, stylistes ou encore musiciens liés à leur mouvement culturel.
Il est souvent considéré que ce mouvement est né au Japon en réaction aux attentes de la société nippone à l'égard des femmes. En effet, celles-ci sont supposées se marier, avoir des enfants. Être une épouse et une mère pousse donc les jeunes japonaises à devenir des adultes, c'est ce qui est attendu d'elles. De plus, le Japon étant une société très conformiste, porter des tenues rappelant les poupées victoriennes peut évidemment signifier à la fois le refus de passer à l'âge adulte, mais aussi de ressembler à tout le monde.
Beaucoup de jeunes Japonais s'associent à une mode alternative pour critiquer la culture conservatrice et traditionnelle de leur famille ou de la société en général et l'uniformisation du mode de vie dans les grandes villes. Il est difficile d'en deviner l'évolution à long terme, mais on constate qu'elle est de plus en plus exportée en Occident.
Si les lolitas (ainsi qu'elles se nomment) ont d'abord trouvé dans ce mouvement une simple façon de s'habiller, elles ont aussi rapidement développé une façon de penser et une culture autour de ce phénomène. Lorsqu'une lolita étend ses goûts vestimentaires à son art de vivre, elle est une lifestyle lolita. Il s'agit d'aspirer à un mode de vie raffiné, à un comportement à la fois élégant et modeste, généreux, doux et agréable. Les lifestyle lolitas s'investissent dans des activités culturelles, artistiques, et refusent la vulgarité, la violence et le laisser-aller. « Être une lolita, c'est d'abord faire plaisir à la princesse qui est en soi », précise François Amoretti, peintre et auteur iconique du milieu. Ainsi, les lolitas sont-elles très tournées vers les arts de la correspondance, la pâtisserie, la couture, la cérémonie du thé, la musique, l'illustration, etc ...
Alice au pays des merveilles fait partie intégrante de leurs références et cet emprunt à la littérature anglaise coïncide parfaitement aux valeurs qui définissent ce mouvement : dignité, onirisme, élégance et romantisme.





 

1 commentaire:

Richard Moisan a dit…

Cela surprend au premier regard, mais, au moins, des vêtements féminins!